Publié : 10 septembre

Mercredi 07 au Vendredi 09 : Arville (41)

Du mercredi 07 au vendredi 09 septembre, séjour à Arville dans le Loir et Cher, organisé et accompagné par Dany et Joël Moreau.

Arville (commune de Couëtron-au-Perche) est une petite commune de 100 habitants située dans la région appelée "Perche en Loir-et-Cher" à l’extrême nord du département du Loir-et-Cher ou encore "Perche Gouet". Elle est connue pour sa Commanderie Templière datant du 12ème siècle.

Le paysage de ce Perche est reconnaissable par ses collines. Le relief est formé par les cours d’eau, les vallées et plateaux y représentent une superficie importante. La caractéristique principale du paysage percheron reste l’enclos et le semi-bocage où l’élevage domine. Les haies sont taillées ou libres et les "trognes" font partie intégrante du paysage.

19 randonneurs ont séjourné au centre d’hébergement de la Commanderie d’Arville.

Mercredi 7 septembre

Le matin :

Arrivée à 10h et distribution des clés des chambres. Il est déjà temps de partir pour une randonnée mise en jambe à l’est d’Arville.
Temps couvert mais sans pluie.
17 randonneurs au départ de l’hébergement.
Boucle de 5 km 800 en passant le long du cimetière, par la petite Marcessière, la Bonnevillerie, la Loretterie, la Carlière, la Houdorinière, la Grande Sérandière et retour à Arville.
Dénivelé : 23 m+ ; 23 m-
Sur "la route des Templiers", chemins dans les champs, végétation bien sèche...

Le temps se gâte ! Pique-nique sous le préau du Centre d’hébergement. Frustration de ne pouvoir utiliser les tables de pique-nique prévues dans la cour au milieu des beaux bâtiments.

L’après-midi :
Capes et guêtres enfilées, en route pour une rando mouillée ! Grosse baisse de température, dépaysante après ces journées de canicule. Mais sous les harnachements l ’enthousiasme est tout de même présent...
19 randonneurs sont au rendez-vous.
Boucle de 12 km 400 en passant par la Faucherie, les Brousses, le Petit Bois Mort, Saint Louis, le Champ Brûlé, la Petite Borde, la Chiennerie, les Métairies, sur le GR de Pays Perche-Vendômois, la Percerie, Oigny, les Touches, la Billerie, la Dalvaudière et retour à Arville en suivant le GR.
Dénivelé : 40m+ ; 40m-
Randonnée bien arrosée ! Escargots de sortie. Une chienne "braque" pendant quelques kilomètres. Des chemins creux agréables malgré tout. L’église d’ Oigny et son clocher penché quel que soit le point de vue a alimenté les conversations !

Pour finir cette première journée, apéritif galissonnien (à l’intérieur malheureusement) suivi d’un repas copieux servi par Annick, autochtone bien sympathique !
L’heure du coucher est arrivée. Joli spectacle de la Commanderie illuminée (merci à Alain pour la photo prise de la chambre perchée).

Jeudi 8 septembre

Pas de pluie, il y a même du ciel bleu ...Température frisquette.
Départ en voiture vers Le Plessis-Dorin, commune de 172 habitants à 7 km d ’Arville.

17 randonneurs au départ du parking non loin de l’église, 19 après le pique-nique à Souday.

Boucle de 22,2 km en passant par la Herserie, au-dessus de la ligne TGV, les Chopinières, le Boucher, le Petit Glatigny, Germené, le Petit Germené, sur le GR de Pays Perche Vendomois, le long du Ruisseau de la Grande Vallée, entre la Péchardière et les Houdonnières, sur la D167, le château de Glatigny, le Moulin de Glatigny, le Pont de la Noue, la Brousse, le long du Bois de la Carrière, le Moulin de Taillefer, le Château de la Cour, le gué sur le Couëtron, Taillefer, la Bretonnière, les Petites Fouardières, les Fouardières, les Arpents, le bourg de Souday, le Champ de Poureau, puis en suivant à nouveau la D 167, Girondeau, la Charbonnerie, la Grange, Nouvet, au-dessus du Couëtron, Marigny, la Bretonnière, entre les étangs de Boisvinet, la Tranquillité, le Petit Boisvinet, au-dessus de la ligne TGV, les Fraîches et retour au Plessis-Dorin.

Pause café devant le château de Glatigny avec...le très attendu cake de Dany !

Pique-nique sur la place de l’église de Souday. Merci à Gérard et Anne-Marie d’avoir acheminé les pique-niques !

Dénivelé : 140m+ ; 140m-

Une randonnée panorama des paysages vallonnés du Perche du Loir et Cher : collines, cours d’eau, étangs, bocage, haies vives et trognes bordant les chemins creux. Dans les haies des mûres à profusion pour le bonheur de quelques gourmands.
Découverte du patrimoine bâti avec de nombreuses maisons à pans de bois. On retrouve aussi le grès roussard, le grison, le silex comme matériaux de construction des maisons percheronnes traditionnelles.
http://perche-loiretcher.fr/index.php/notre-pays/patrimoine-bati

Sur le parcours le matin quelques châteaux et moulins sur le Couetron :
- le château de Glatigny : Construit en 1544 par Martin du Bellay, il l’aurait été, dit-on, sur les plans de Rabelais qui y séjourna souvent. Château de briques et d’ardoises, il est surmonté d’un campanile récent.
- le Château de la Cour, gentilhommière du 16ème siècle est l’ancienne demeure des seigneurs de Souday.

Découverte aussi d’un patrimoine religieux intéressant :
- l’église Saint Pierre de Souday : classée en 1912, elle est l’une des très rares églises qui se singularise par son chœur à deux niveaux avec un escalier en fer à cheval à rampe en fer forgé.
L’édifice aurait été bâti par saint Aldric, évêque du Mans de 832 à 856. C’est entre 1520 et 1540 que Nicolas de Marescot et Alexise de Mésange, son épouse, firent construire le chœur de l’église de Souday tel qu’il est aujourd’hui. L’église possède un très bel autel en bois doré sculpté. Le choeur est éclairé de vitraux classés du 16ème siècle et des fresques murales du 12e se découvrent dans la crypte. Pour plus de renseignements :
[https://www.perche-gouet.net/histoire/immeubles.php?immeuble=273]

- l’église Saint Jean-Baptiste du Plessis-Dorin : une visite guidée inattendue nous a été proposée par Monsieur Bernard Malcor, président de l’association des Amis de l’église du Plessis-Dorin. Cette église fut construite au XIIe siècle puis reconstruite après la Guerre de Cent ans. Elle possède un pittoresque porche-caquetoire, un des derniers de la région, et une flèche construite sur un soubassement en tronc de pyramide. Les Amis de l’Eglise du Plessis-Dorin (AEPD).ont déjà mené plusieurs campagnes de restauration pour les peintures murales, le mobilier, les vitraux, la voûte lambrissée peinte. Notre guide par ses anecdotes sut capter l’attention de randonneurs fatigués...
Pour en savoir plus : [http://194.177.58.223/les-projets/eglise-saint-jean-baptiste-du-plessis-dorin]

Après cette journée riche de découvertes, retour à Arville pour une soirée de repos après apéritif et repas....

Vendredi 9 septembre :
Le séjour se termine...
Temps très couvert et température encore très fraîche.

Le matin :

Visite guidée par Thomas Legrand de la Commanderie d’Arville pour les 19 randonneurs.
Fondée au 12ème siècle par l’Ordre du Temple, la Commanderie d’Arville est aujourd’hui l’une des commanderies les mieux conservées de France. Après une présentation historique, le guide nous entraine à la découverte de l’église, le porche d’entrée, les écuries, la grange aux dîmes, le pigeonnier, tout un ensemble architectural (12ème au 16ème) qui évoque la vie quotidienne des Templiers qui sont des moines-soldats avant leur départ pour la Terre Sainte.
Après leur arrestation en 1307, la commanderie devient la propriété des Hospitaliers qui l’administrent jusqu’à la Révolution française. Vendue ensuite à des particuliers, le site templier est aujourd’hui propriété partagée de la communauté de communes des Collines du Perche et de la commune de Couëtron-au-Perche.
[https://commanderie-arville.com/accueil/histoire-commanderie-templiers]
[https://commanderie-arville.com/accueil/site-templier]
Sur le domaine, divisé en quatre carrés de plantation (plantes des champs, utilitaires, médicinales et potagères), un jardin d’inspiration médiévale renvoie au quotidien des sociétés durant le Moyen-Âge.
[https://commanderie-arville.com/accueil/jardin-medieval]
Et, pour compléter la visite, un musée retrace l’histoire des Templiers et des Croisades à travers des espaces scénographiés.
[https://commanderie-arville.com/accueil/musee-templiers-croisade]

Dernier pique-nique avant le départ...toujours à l’abri...

L’après-midi :

Objectif : découverte de la ville de Mondoubleau.

Départ pour Choue, petite commune du Perche de 530 habitants située à 7 km d’Arville. Son église Saint Clément est inscrite à l inventaire des monuments historiques, mais nous la trouverons fermée en raison de travaux nécessaires à sa sécurité.
Temps toujours instable...

17 randonneurs au départ du parking de l’église.

Boucle de 11km500 en passant par le ruisseau du Couraillon, le centre bourg de Choue, le Verger, sur la variante du GRP, la Petite Choupardière, la Bagrée, le centre ville de Mondoubleau, le Mauvais Pas, les faubourgs de Mondoubleau, la Grande Borne, la Briqueterie, le long de la D106, la Grande Choupardière, et retour à Choue le long de la D160.

Dénivelé : 70m+ ; 70 m-

Une randonnée découverte du patrimoine de Mondoubleau petite ville de 1300 habitants. Le circuit nous a fait découvrir la place du marché, l’hôtel de ville, l’hôtel du Grand Monarque (maison baronniale du 16ème siècle), les maisons de caractère du Carrefour de l’Ormeau, une maison en bois du 15ème siècle, la forteresse du 11ème avec un polissoir néolithique, la Rue de la Tour avec vue sur le donjon perché et la muraille, le pont vrillé (19è) avec voûte en grès « roussard » du pays, la porte Vendômoise une des entrées de la ville, et l’église du 16ème dont le clocher et le porche ont été reconstruits en tuffeau à la fin du 19éme ainsi que l’étang Chapoton.
Pour plus de renseignements.. :
[https://www.mairie-mondoubleau.com/histoire-de-mondoubleau]
https://www.mairie-mondoubleau.com/la-forteresse]
https://www.mairie-mondoubleau.com/la-maison-du-gouverneur]
[https://www.mairie-mondoubleau.com/le-polissoir]
[https://www.mairie-mondoubleau.com/le-roussard]

L’heure est venue de se séparer....

Merci au personnel de la Commanderie pour son accueil et pour s’être employé à nous satisfaire, à Thomas Legrand pour la visite guidée de la Commanderie, à Bernard Malcor pour la visite guidée de l’église du Plessis-Dorin,
Merci aux participants pour leur bonne humeur (malgré le temps ponctué d’averses), les nectars, grignotis et autres douceurs...
Et merci à Joël et Dany pour nous avoir fait découvrir ce coin du Perche, tout près de la Beauce.

Le diaporama se déclenche automatiquement dès l’ouverture de l’article.
Pour agrandir une photo, cliquer au centre de celle-ci ; pour continuer le diaporama, cliquer sur la petite croix en haut à droite de la photo.
Pour faire défiler les photos à son rythme, cliquer sur les flèches de chaque côté de la photo : flèche de droite pour la photo suivante, flèche de gauche pour la précédente.